Mademoiselle Ramune & Monsieur Prune

Disponible sur Amazon (cliquer sur le lien)

Broché: 48 pages

Editeur : Bastian Florian Rohr (20 mai 2019)

Collection : Les aventures horrifiques et horrifiantes de Monsieur Sébastien Bâle     

20190701_154651

 

Dimensions du produit: 15,2 x 0,3 x 22,9 cm

 

Synopsis :

Sébastien Bâle est un junkie. Ce monstre addict a gouté à toutes les drogues : l’héroïne, l’alcool, le tabac, et bien sûr le sexe. Son plus grand plaisir, innommable : voir jouir toutes les femmes qui passaient dans ses rets pour mieux les faire pleurer, ensuite. Mais le temps est passé. Ses remords l'ont transformé en loque humaine. Désespérément en quête de tranquillité d'esprit, Sébastien trouvera-t-il les difficiles sentiers de la rédemption ou succombera-t-il une nouvelle fois à ses appétits tordus ? Et de toute façon, son destin lui appartient-il encore ?

 

Mon avis :

Quand Bastian Florian Rohr m’a proposé de lire son livre je dois dire que le synopsis m’a quelque peu dérouté mais que se cache derrière tout ça ? Je le remercie pour cet envoi au Liban car le point de départ fût du Japon.

Je précise comme me l’a transmis l’auteur que cette nouvelle est la première pour une série à suivre de dix tomes donc préparez-vous à de nouvelles aventures lesquelles seront sûrement tout aussi intrigante que celle-ci…

En lisant la courte biographie de l’auteur au quatrième de couverture, j’en ai conclus que c’est un amoureux inconditionnel du Japon et je l’approuve pour ce choix. Il m’a enchantée par son parcours judicieux qui est sa pratique pour la calligraphie (J’adore !)  sa passion pour l’arrangement floral qu’est le Nikébana c’est magnifique !  vous connaissez Oui ? Non ? alors vous devriez aller vous renseigner explorer ou plutôt vous abonner au site de l’auteur avec lequel vous apprendrez beaucoup de choses intéressantes :

Profil de Bastian Florian Rohr

Voici le parcours d'un paumé du millénaire qui croyait que notre génération déconstruite doit impérativement apprendre à repenser le monde par elle-même. L'anonymat n'existe pas. Les vendeurs réunis au sein des grandes GAFA vendent notre intimité à tout va au monde entier.

https://japonestine.fr

 

C’est avec un réel intérêt que j’ai débuté ma lecture qui se lit d’une traite non seulement parce que ce n’est que 48 pages, mais plutôt l’histoire est entrainante par sa construction fluide et captivante et avec pour toutes les informations intégrées tant gastronomiques, culturelles… sur ce beau pays et j’avoue en avoir gardé un intérêt certain pour ce livre. On ressort éclairés par toutes ses petites notes et on se dit vivement la suite…

Tout se déroule à Kyoto avec le récit de Sébastien Bâle un personnage hanté par son passé au point de se retrouver au stade avancé de loque humaine. Grognon, grincheux, mi -ange  mi - démon on fait face à un homme qui se bat avec ses démons, ruminant des pensées obscures et perverses pour oublier une relation amoureuse pourtant lointaine avec Mokomo cependant ancrée dans sa tête qui bouillonne de culpabilité de remords, mais aussi de rage donc c’est une certaine ambiguïté qui se transmet directement non sans un brin d’humour par le ton employé.

En quête d’oubli et de vengeance, il avance à petits pas avec des rencontres qui se veulent peut-être parfois comme une alerte sur un imminent danger c’est de suite l’impression que l’auteur nous donne tout en nous partageant son savoir sur le Japon à travers les aventures de son protagoniste et c’est ce qui m’a vraiment plu dans ce livre, car j’ai élargi mes connaissances en lisant une histoire qui se veut fantastique et horrifique.

Je vous laisse à votre faim pour découvrir cette courte nouvelle qui vous mènera dans le fin fond de l’âme diabolique de Sébastien Bâle qui ne manquera de vous amuser avec ses idées folles.

Alors Bastian Florian Rohr je vous encourage à poursuivre votre passion pour l’écriture (un talent de plus !) pour continuer de nous raviver avec de prochaines nouvelles aussi effrayantes que palpitantes

 

 

IMG_20190609_114552_869

Photo @Bastian Florian Rohr Professeur d'Ikébana que je remercie pour ce partage