Marathons Editions : 

Accueil - Marathon Editions

Merci à Alex Love Bookspour sa chronique sur Les enfants de Joans. "Concernant la plume de Célia Barreyre, je l'ai trouvée très agréable. L'auteure prend le temps de nous décrire l'évolution de la maladie, le fonctionnement du CETSA et de nous présenter ses personnages. C'est ce point qui les rend aussi réels et attachants.

https://marathoneditions.fr

 

Quatrième de couverture :

Depuis quelques années, le syndrome de Joans a exterminé une grande partie de la population. Personne ne sait comment le virus est né et personne ne sait comment le guérir. Tous les adultes contaminés sont morts.

Confinée depuis sa dernière crise sur un campus médicalisé, Lili, dix-sept ans, passe le plus clair de son temps avec ses amis. En attendant celle qui lui sera fatale, elle profite du temps qui lui reste pour vivre une vie de jeune fille comme les autres. Son quotidien est bouleversé lorsqu’elle fait la connaissance des jumeaux. Pourquoi sont-ils venus dans le centre de leur plein gré ? Ils ont la vingtaine passée et n’ont toujours pas succombé à une crise. Détiennent-ils un secret ?

Passionnée de littérature (avec une prédilection pour la science-fiction old school) et de bandes dessinées, Célia Barreyre vit en Auvergne, pays de volcans et de légendes qui nourrit son imagination. Elle aime se décrire comme une conteuse de la magie du quotidien et une incorrigible rêveuse.

« Flux » est un univers qui lui a été inspiré par sa fille et « Les enfants de Joans » est son premier roman.

 

Mon avis :

En premier lieu, merci à Marathons éditions pour l’envoi de ce service de presse.

En lisant le synopsis, on s’attend peut-être à quelque chose d’effroyable par ce virus qui se propage et qui ne possède aucun antidote… eh bien non, je me suis retrouvée avec une histoire des plus fluide qui nous parle de maladie et de ses symptômes sans pour autant trop en rajouter pour nous mener tout simplement à la découverte du flux et de l’effet bien-être qu’il procure.

Célia Barreyre retranscrit bien ses personnages et ressort leurs pensées les plus profondes mêlées de peur, d’incertitudes face à ce qui les attend et à ce sujet le lecteur capte parfaitement leur ressenti et s’attache à eux. Atteints du virus si jeune et ne concevoir sa vie que cloitrée jour et nuit dans un endroit qui s’apparente un peu à une prison sans famille et sans issue n’est pas une chose aisée à admettre et c’est ce que l’auteure nous expose par une diversité de personnages qui se côtoient amicalement ou parfois agressivement pourtant un lien les unit celui de tenter de s’en sortir vivant de ce campus.

Cette découverte du flux qui s’apparente à une séance de méditation est une véritable révélation pour ses jeunes qui vivent dans l’espoir de guérir, l’apaisement qu’il procure, cette sensation intense de bien-être leur apportera une force considérable pour défier certains hauts placés aux intentions douteuses que je vous laisse découvrir par vous-mêmes…

Cecila Le Flux

Une histoire où le courage fait face à la maladie, où l’amour remplace la peur, où le flux enveloppe leur être tout entier d’une armure blindée contre tout danger, où les rebondissements seront des étapes pour obtenir la liberté…

Ce premier tome donne une présentation des personnages affectés de ce virus mortel et de la découverte du flux avec un effet ressenti assez puissant qui se transmet au lecteur et lui permet de passer un bon moment de lecture agréable, sans trop de violence. Tout se passe en douceur ce qui nous prépare à un tome 2 sûrement pétillant.

A noter que la couverture est attrayante comme toujours chez Marathons éditions qui prennent toujours soin d’obtenir une bonne visibilité de couverture.