Vos Adresses

Facebook : https://www.facebook.com/galloiseries/                               

Sébastien Gallois

Blog :

Seb et ses galloiseries

Bonsoir, Bien que je tente de réprimer ce côté putaclic qui compte sur les sorties récentes pour créer des articles rapides, je ne peux résister à l'envie de partager avec vous un rapide résumé de mes impressions sur Justice League, le dernier film en date du DC Extended Universe, que j'ai vu aujourd'hui même.

http://galloiseries.canalblog.com

 

 

1-Parlez-nous un peu de vous ?

J’ai 21 ans, et je suis étudiant en Master Création Littéraire, approchant du terme de ma première année et travaillant sur mon mémoire en plus de mes écrits. Plongé dans le monde de la littérature, j’effectue aussi des prestations de correction pour certaines maisons d’édition.

J’ai toujours été très avide d’histoires et de mondes imaginaires, et mes genres de prédilection sont les récits de super-héros et la fantasy.

 

2-Qu'est-ce qui vous a donné l'envie d’écrire ?

C’est venu naturellement. Dès l’instant où l’on m’a mis un clavier sous les mains, j’ai commencé à écrire des histoires, parfois pas plus longues que quelques lignes. J’ai toujours aimé les récits. Chercher une origine à l’envie d’en écrire à mon tour est comme chercher une origine à la couleur de mes yeux.

 

3-Avez-vous un genre particulier ? Et pourquoi ?

J’éprouve un attrait tout particulier pour les récits impliquant du surnaturel. Ce qui va du fantastique à la fantasy. C’est probablement l’une des raisons pour lesquelles les super-héros m’ont tant attiré, car ils sont la quintessence du personnage fantastique. On peut mettre du super-héros dans un thriller policier, dans de l’horreur, dans de la science-fiction… il y a toujours quelque chose de neuf à découvrir, et une nouvelle histoire à raconter.

 

4-Quelles ont été vos sources d’inspirations ?

Chacune de mes trois nouvelles a été inspirée par un passage particulier d’une œuvre. Respectivement, le film « Suicide Squad », et les bandes dessinées Watchmen et V pour Vendetta.

Pour mon œuvre plus générale, je m’inspire principalement des travaux de fiction mettant en scène des univers partagés. On peut bien sûr citer les univers Marvel et DC, mais également la saga du Trône de Fer de George R.R. Martin.

 

5-Combien de temps passez-vous à écrire un livre ?

Selon l’ampleur que je veux donner au livre que j’écris et la fréquence que je parviens à tenir, l’écriture en elle-même, sans compter la relecture, peut aller jusqu’à un an.

 

6-Qu'avez-vous écrit et publié jusqu'à maintenant ?

J’ai écrit un certain nombre de nouvelles, aussi bien sur des super-héros que sur un univers de fantasy. Mais le seul livre ayant été publié à ce jour est mon recueil de nouvelles Légendes Urbaines, paru chez Evidence Editions.

 

7-Comment avez-vous procédé pour publier votre livre ?

J’ai d’abord écrit les trois nouvelles constituant mon recueil de façon indépendante, et ai tenté de les faire publier. Puis je les ai rassemblées en un seul livre, que j’ai proposé à plusieurs maisons d’édition, jusqu’à ce qu’il soit accepté par Evidence.

 

8-Êtes-vous sensible à la critique littéraire ? Comment le prenez-vous ?

En tant qu’auteur débutant, j’y suis particulièrement sensible. Je peux voir le regard que portent des lecteurs assidus sur mes écrits, et me rendre compte de ce qui ne va pas dans mon travail, de façon à m’améliorer. J’avoue également avoir un petit point faible pour les critiques qui, bonnes ou mauvaises, sont écrites avec humour.

 

9-Quels sont vos auteurs préférés ?

George R.R. Martin, mon inspiration au quotidien.

F. Scott Fitzgerald, dont le livre Gatsby le Magnifique est devenu mon Graal  après le visionnage du film de 2013, et qui a satisfait toutes mes attentes.

Matthew Stover, qui a énormément influencé mon style d’écriture grâce à sa novélisation de « La Revanche des Sith »

 

10-Quels conseils donneriez-vous à une personne souhaitant écrire un livre ?

Ecrire peut sembler une tâche ardue. On peut bloquer sur une scène, ne pas trouver d’idée pour poursuivre, ou même démarrer une histoire. Certains auteurs recommandent de se contraindre à écrire régulièrement, pour développer son talent, mais la motivation ne vient pas toujours seule. Mon conseil est de trouver le cadre qui vous stimulera le plus. Un café sur une place bondée, une bibliothèque où la littérature est omniprésente, une chambre silencieuse. Avec ou sans musique, avec quelque chose à boire ou non, écrire en solitaire ou en groupe. Une fois dans un milieu où vous vous sentirez épanoui(e), les mots viendront beaucoup plus facilement.

 

11-Je vous laisse terminer... A vous le dernier mot !

Ma première interview ! Je remercie infiniment Candice pour cette opportunité !

Aux auteurs en herbe, je dis : bonne chance, et ne perdez pas espoir.

Aux lecteurs potentiels, je dis peut-être à très bientôt, et bienvenue dans mon monde.