Daniel tammet 2

Disponible sur Amazon (cliquer sur la photo)

 

Broché: 288 pages

Editeur : J'AI LU (3 février 2009)

Collection : DOCUMENTS

Dimensions du produit: 10,9 x 1,8 x 17,5 cm

 

 Synopsis:

" Je suis né le 31 janvier 1979. Un mercredi. Je le sais parce que dans mon esprit, le 31 janvier 1979 est bleu " Daniel Tammet est un autiste savant aux capacités hors du commun, un génie des nombres. Il a ainsi mémorisé les 22514 premières décimales de Pi, parle sept langues et a appris l'islandais en quatre jours. Pour lui, les nombres sont des formes et des couleurs. Dans ce témoignage plein d'espoir, il explique comment il a mis toute son énergie pour sortir de ces ténèbres qui l'ont longtemps coupé du monde et comment il a réussi à se socialiser. Un voyage en couleur qui entrouvre la prison de l'autisme.

 

Mon avis :

Cette histoire initie l’être humain un savoir dont il n’en est peut-être parfois pas conscient celui de savoir identifier la valeur humaine sur toutes ses formes.

On a besoin de développer notre intelligence émotionnelle pour comprendre les gens autour de nous pour les soutenir et reconnaitre leurs compétences parfois supérieures aux nôtres nous qui croyons être des bêtes de culture sous-estimant notre entourage, oubliant que chacun de nous a son intelligence propre malgré un handicap…Cet être peut nous nourrir par ses aptitudes littéralement magiques…

C’est ce que Daniel Tammet atteint du syndrome d’asperger nous démontre dans ce livre en relatant toute sa vie. Une histoire qui éveille et sensibilise le lecteur et l’invite à tourner les pages avec une soif d’apprendre de cet homme qui a su avec l’amour de sa famille tracer son chemin et obtenir une reconnaissance sur ces capacités que chacun aurait souhaiter avoir.

Il jongle avec aisance avec les chiffres, apprend des langues étrangères avec une facilité déconcertante ce qui lui procure une certaine estime de lui-même et pourtant Daniel Tammet est une personne humble qui ne souhaite qu’une seule chose pouvoir s’adapter aussi à son trouble qui ne manque pas de le déstabiliser par des symptômes gênants comme son incapacité à pouvoir ressentir les émotions des autres ou son impulsivité qui se traduit par des colères orageuses...J’en déduis par ce récit ce qu’il a pu endurer afin de pouvoir se stabiliser sur une ligne droite en apprenant à gérer ses émotions pour ne pas s’éloigner et peiner son entourage. Somme toute, quelque part chacun de nous doit apprendre à se détacher d’émotions trop vives qui pourraient encombrer notre quotidien.

Je referme ce livre avec un ressenti profond pour l’auteur celui du respect et de l’admiration car il s’est durement battu ainsi que sa famille qui l’a enveloppé d’amour pour lui apprendre à cerner une émotion ce qui n’est pas du tout évident…

On a tous quelques notions sur cette forme d’autisme mais lire une histoire vraie est un autre apprentissage pour nous faire prendre conscience qu’il possède un outil que nous n’avons pas et ne plus avoir l’idée grotesque qu’une personne ayant un handicap quelconque ne pourra pas vivre normalement car sous sa faiblesse se cache une force phénoménale.

Alors soyons humbles !