Untitled

Disponible sur Amazon (cliquer sur la photo)

Broché : 212 pages

Editeur : Libréditeur (30 janvier 2019)

Dimensions du produit : 15,2 x 1,2 x 22,9 cm

 

Synopsis :

Elisabeth a perdu sa fille Mady à l’âge de sept ans. Celle-ci a été enlevée et elle n’a plus jamais eu de nouvelles malgré l’enquête de la police et les recherches intensives de son ami d’enfance Ed. Depuis, la vieille dame partage sa vie entre ses voisins, sa petite fille Marie et les visites de son fils Antoine qui lui cherche une dame de compagnie. Agressée lors d’une promenade, Elisabeth se défend courageusement et devient l’héroïne du quartier. Madeleine, une journaliste, vient l’interviewer et lui avoue qu’elle est la femme d’Ed, décédé depuis peu. Elles deviennent amies et Madeleine s’installe chez elle pour l’aider dans sa vie quotidienne. Jusqu’au jour où Hélène, la fille de Madeleine, lui remet une lettre de son père. Les révélations d’Ed bouleversent la vieille dame dans ses certitudes : une piste paraît possible pour retrouver sa fille. Aidée par Madeleine, elle va mener son enquête, qui va la conduire de surprise en surprise jusqu’à Bruxelles...

 

Mon Avis :

L’enlèvement d’un enfant est un acte des plus odieux qui soit. La disparition de Mady a brisé le bonheur et la joie de vivre de sa mère Elizabeth qui a errée durant des années dans le brouillard sans aucune once de lumière pour retrouver les traces de sa petite fille.

Une maman privée de sa progéniture en l’espace d’un instant se voit vivre avec l’ombre de son ombre avec une épine dans le cœur gravée à tout jamais. On lui a arraché son enfant de ses entrailles.

Elizabeth a survécu à ce cauchemar dans l’espoir de retrouvailles, scrutant du regard une parcelle de son enfant perdu dans les moindres recoins, reniflant son odeur qui lui embaume son cœur meurtri, mais en vain rien ne passe et les années passent avec la vieillesse qui la guette et la mène à se consacrer à ses voisins… Sa gentillesse et son écoute ne sont que le reflet de la bonté de son âme pourtant en peine. Son visage rayonne de douceur et de sérénité, mais son cœur est disséqué de tristesse.

Son acceptation est feinte pour avancer par petits pas dans sa vie. Sa présence et sa sollicitude à vouloir aider les autres ne sont que le fruit d’une personne humble et aimante.

Son attachement à Clara va tisser un lien de complicité et d’amitié malgré les générations qui les séparent. Son aide sera précieuse pour cet enfant qui s’évade de son quotidien assez accablant par la lecture.

La fluidité de plume de Sandrine Lambert nous envahit d’une tendresse infinie pour entrevoir avec quelles simplicité et aptitude Elizabeth tend à déficeler les soucis des autres pour un peu mettre de côté les siens.

Elle protège petits et grands, les enrobe d’affection pour les guider vers une stabilité durable et paisible.

Un roman qui aborde le combat d’une mère face à ce tragique incident et qui a poursuivi sa route se déployant avec courage au vu de tous. Serviable par amitié, aimante par amour, dévouée de sincérité. Je pense que sa belle étoile pourrait envisager un miracle de se produire et d’allumer ce cœur éteint par les retrouvailles de cette enfant tant chérie longtemps perdue, mais jamais oubliée…

Une belle et tendre histoire qui nous accompagne avec une héroïne qui envahit les pages par sa résilience et nous la transmet avec une simplicité étonnante.

Merci à Sandrine Lambert pour ce service de presse.