Roman noir - Odile Marteau Guernion auteure - Achat livre 

 

 

 

Roman noir - Nuit d'ô rage - Odile Marteau Guernion

Roman noir - Odile Marteau Guernion - Esneval éditions - France

 

Quatrième de couverture :

« Et puis elle arriva, longue jeune fille aux cheveux bruns tombant sur ses épaules, lèvres peintes en rouge rendant sa peau plus pâle. Elle était seule, un sac à main en bandoulière et un sac de voyage gonflé comme une baudruche dans la main droite, qu'elle laissa choir comme un poids trop lourd sur le pavé. Son regard m'accrocha dès son entrée dans la pièce. Une jolie robe rouge et noire, des fines chaussures découvertes, un foulard de soie, voilà ce que je vis et qui me reste encore aujourd'hui comme souvenir de son arrivée. » Une locataire énigmatique et si séduisante qui bouscule, déstabilise la narratrice dans ses convictions. Ce qu'elle avait cru jusqu'alors s'écroule se désagrège au contact de cette jeune Katia au passé chaotique et sulfureux. Deux chemins contraires, deux femmes Marie-Noëlle et Katia, deux personnages aux caractères opposés qui ont besoin de façon différente l'une de l'autre. Après la disparition de Katia, mue par un désir irrépressible de comprendre, Marie-Noëlle entame un voyage vers le passé de celle-ci. Odile Marteau Guernion, auteur de polars et romans à suspense signe ici son sixième roman. Une histoire intimiste, presque en vase clos, qui emmène son héroïne, Marie-Noëlle, dans une quête impossible.

 

Mon Avis :

Un grand merci à Odile Marteau-Guernion pour l’envoi broché de son roman « nuit d’ô rage » au Liban qui m’a vraiment percutée pour le lire pour son titre qui nous indique une histoire orageuse.

Ce roman intimiste retrace la vie de femmes et met à nu leurs relations amoureuses quelle soient marginales ou libertines, elles nous plongent dans l’abîme de leur intimité découvrant, cherchant l’amour avec une pointe de désir charnel et passionnel qui vous heurte dans vos propres émois…

Un amour qui prend naissance dans une nuit d’ ô rage qui enflammera corps et âmes de deux femmes .Il a suffi d’un regard pour que tout bascule et plonge Marie-Noêlle dans un jeu de l’amour qui fusionne, bouillonne jusqu’à en perdre la raison laissant de côté ses convictions et choisissant un brusque changement d’orientation sexuelle qui lui était difficilement envisageable rien que pour Katia.

Katia sera le rayon de soleil de Marie-Noêlle

Marie-Noêlle sera une passagère pour Katia comme tant d’autres….

L’auteure nous retranscrit le passé de l’une et de l’autre avec justesse et ça nous mène à percevoir que leurs pas étaient incertains et non identifiés, croisant l’amour sans attache avec toujours cette sensation qui les oppresse et les frustre au point de se perdre dans la pénombre.

Cette union sera sincère et profonde pour l’une, volage et éphémère pour l’autre qui ne compte plus ses amants ou amantes jonglant les deux avec un désintérêt certain révélant un profond mal-être, on ressent en Katia où Annabelle… on ne sait quel nom lui administrer par tant de mensonges est une femme au comportement parfois infantile  qui s’acharne à oublier en usant de son corps et de son cœur laissant des cœurs brisés derrière ses pas incertains…

Katia qui s’est basée sur une vie parsemée de tromperie, de manipulation, prend plaisir à semer le mal autour d’elle, fuir l’engagement et la stabilité. Sa personnalité n’est qu’un reflet illusoire et incompréhensible. Un passé qui la dépasse et vibre encore dans son cœur brisé en mille morceaux..

J’identifie Katia comme un petit oiseau à l’apparence trompeuse qui se dépose sur un nid douillet pour semer la pagaille et ensuite s’envole de ses propres ailes dans la nature sans donner signe de vie.

Une femme qui joue avec le feu l’allume et l’éteint à sa guise peut-être amène à glisser sur un terrain très dangereux.

Devenir prisonnière et l’ombre de l’autre, soumise et incomprise suivant ses traces comme une âme en peine nous arrache le cœur par tant d’humiliations. Une Marie-Noêlle qui se décompose page après page transparente par tant de chagrin hantée par une image devenue lointaine..Son personnage nous démontre ce que l’amour peut-être parfois dérisoire et pourtant on prend part à sa peine qui se transmet au lecteur par la puissance de l’écrit d’Odile Martine-Guernion.

On s’attache à elles sans les juger mais plutôt tenter de comprendre le pourquoi…

Ce changement d’orientation sexuel qui s’opère dans ce roman s’applique à percevoir aussi une maturité affective non développée, un traumatisme sous-jacent ou bien tout simplement la découverte de soi.

C’est un livre qui se lit d’une traite tant la fluidité de plume de l’auteure est permanente et imprégnante.

Je referme ce livre avec l’idée d’avoir lu l’histoire de deux femmes à cœur ouvert.