41I7hJQa1TL

Disponible sur Amazon (cliquer sur la photo)

 

Broché : 380 pages

Editeur : Michel Lafon (21 mars 2019)

Dimensions du produit : 14,2 x 4,4 x 22,6 cm

 

Synopsis :

Faut-il se délivrer du passé pour écrire l'avenir ?

Reine mène une vie heureuse qu'elle partage entre son fils de dix-sept ans et un métier passionnant. 
Une vie parfaite si elle n'était construite sur un mensonge qui, révélé, pourrait bien faire voler son bonheur en éclats... 

 

Mon Avis :

Agnès-Martin Lugand a une fois de plus l’art et la maitrise de l’écriture dans son nouveau roman « Une évidence » qui nous empreint de révélations sur l’amour, la mort, le pardon, la souffrance…

Le premier amour est le premier pas vers la découverte de l’amour, des sensations nouvelles. Un amour qui peut-être volage, nous faisant vivre sous les nuages avec des promesses que la réalité efface sans laisser de traces.

Des projets d’avenirs qui se construisent sur un mur en carton et des je t’aime pour la vie qu’on ne se lasse pas de répéter encore et encore qui font place à l’oubli et à la rancœur.

Il est question de Reine qui s’est bercée d’illusions sur la profondeur des sentiments  de Nicolas avec lequel elle croyait filer le parfait amour, dont le cœur a vacillé pour une autre.

Résultat de cette insouciance ? Une grossesse non désirée à vingt-trois ans seule et désespérée face à une société qui ne l’épargnera pas…

On se retrouve avec une femme fragilisée par la peur et la honte, désorientée qui commence à se dissocier frôlant la mort jusqu’à ce que Paul la rattrape et la remette sur pied avec son soutien et sa présence continuelle contre vents et marées.

Reine assume, se bat, mûrit mais au fil des années son cœur souffle encore de chagrin hantée par le mensonge et la hantise de perdre son fils à jamais car le destin a voulu remettre Nicolas sur son chemin…

Face à la complexité de la situation, elle se mue dans le silence et se plonge dans un cercle vicieux qui pourrait lui être dévastateur. Nicolas et Noé se doivent de savoir le lien qui les unit mais quel est le prix à payer ?

On s’attache totalement à ce personnage qu’on a pas à juger de ses erreurs, mais plutôt on se prends de compassion pour son amour pour son fils qui est son souffle de vie, sa lumière et sa force .On perçoit  ses doutes au fil des pages, un vrai tourbillon de pensées indécises qui l’enfonce de jour en jour, sa peur de dire la vérité, de commettre l’irréparable de briser sa vie et celle des autres..Tant de souffrances qui l’habite, tant de mensonges qui se sont incrustés et pris une place accaparante entravant son bonheur. Agnès-Martin Lugand nous laisse défiler les pages dans l’attente et l’attachement à Paul, Nicolas et Pacôme trois hommes dans sa vie de femme et trois pères pour Noé…Tant de personnages emplis d’humanité et chacun aura un prix à payer pour son mensonge, une acceptation de la vérité et un choix à faire…

L’amour se mêle à l’amitié pour laisser place à une évidence que nul ne pourra contrer.

Ce roman est un coup de cœur qui vit d’amour pas d’eau fraiche mais de maturité.