Disponible sur Amazon (Cliquer sur la photo)

 

 

41sQtabT2aL

*Broché: 330 pages

Editeur : Independently published (3 août 2018)

Dimensions du produit : 15,2 x 1,9 x 22,9 cm

 

*Format Kindle

Taille du fichier : 2086 KB

Nombre de pages de l'édition imprimée : 232 pages

 

 

Synopsis :

Un manoir pétrifié sous la neige, un jeune homme qui vit la route, la mort incompréhensible d’une jeune héritière… Dans ce chemin du bout du monde, deux histoires s’imbriquent. Il y a l’affaire d’Aubigny, une délicate enquête pour la séduisante commandante Christine Cartier, officière atypique de la gendarmerie nationale. Complots de famille, jalousies, magouilles politiques, héritage, milieu niçois… Comment mettre à nue une vérité que nul ne semble vraiment connaitre ? Et puis il y a Éric. Fissuré de doutes, consumé de révoltes, dévalisant les honnêtes gens, il fréquente les zonards, les junkies, les dealeurs, les marginaux. Égaré dans les vapeurs incertaines de paradis artificiels, poursuivi sans relâche par une ombre du passé cruellement aimante, il perd facilement le contrôle. Son comportement est imprévisible. Un soir de manque, dans un bar paumé d’une ville du Forez, son avenir prend soudain la fuite. C’est la descente aux enfers. Englué dans les méandres d’un présent trop angoissant, à bout de souffle, il tente maladroitement de recomposer un passé occulté. Pour tous il devient la cible, celui qu’il faut abattre… Ou peut-être aider.

 

Mon Avis :

Dans ce roman, le déroulement de l’histoire est assez déconcertant, tant de personnages imprévisibles, douteux qui m’ont mise en haleine pour tenter de percer cette affaire de meurtres...Le processus de dévoilement n’aboutira qu’après une longue traversée périlleuse parsemée d’indices incertains…

Différents personnages défilent dans l’histoire, entre Éric Raverdi un jeune garçon paumé, camé qui parle en discontinu avec Katia et qui confond la réalité ou Annie Lacruz une femme mystérieuse et son fils Thomas un brin charmeur, et Christine Cartier « commandante de gendarmerie » une dure à cuire avec qui on ne plaisante pas, qui est chargée de l’enquête, jouera habilement avec les ficelles du métier d’hypothèse en hypothèse pour avoir le dernier mot ! La révélation finale est assez surprenante, Alors qui est le coupable ?

Pour conclure, j’ai apprécié le style incisif de l’auteur dont la plume fluide dessine remarquablement bien l’évolution de l’histoire. De plus, l’effet d’attente est saisissant sans aucune lourdeur.

Un vrai roman noir de noir assez haletant.

Merci à l’auteur JB Jouteur de m’avoir contactée pour ce service de presse.