Vos Adresses :

Salamandrenew

Blog : http://chroniqueurdelatour.fr

Facebook et  Twitter: @ChroniqueurTour

Booknode: https://booknode.com/1515-1519_02699584

 

1-Parlez-nous un peu de vous ?

Je travaille actuellement à l’Université où je donne des cours de biologie et où je fais des recherches en biologie cellulaire et en génétique. La plupart du temps j’écris des articles scientifiques, des demandes d’argent pour pouvoir faire mes recherches et des polys et des sujets d’exam pour mes étudiants ! Le soir et durant les vacances, je me suis mis en plus à écrire un romanfantastico-historique, « 1515-1519 ».

 

2-Qu'est-ce qui vous a donné l'envie d’écrire ?

J’ai toujours inventé des histoires dans ma tête. C’est un véritable exercice de salubrité mentale que de s’échapper du quotidien. On dit qu’en lisant on peut vivre plusieurs vies, mais en entrant dans la peau de personnages on peut vivre ces multiples vies encore plus intensément. Mais, peut-être sous l’effet de l’âge, je me suis mis à oublier les histoires que j’inventais. Alors j’ai décidé de les coucher sur le papier (ou sur l’écran). J’ai trouvé l’occasion rêvée quand mon fils a eu six ans et que je lui avais lu Le Hobbit de Tolkien, mais qu’il était encore trop petit pour comprendre Le Seigneur des Anneaux. Alors j’ai écrit pour lui cinq nouvelles qui se passent durant les 60 ans qui séparent Le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux. Malheureusement, c’est impubliable parce qu’il y a des problèmes de droits sur les personnages et l’univers de Tolkien. Je me suis donc attelé à créer un nouvel univers, original et publiable.

 

3-Avez-vous un genre particulier ? Et pourquoi ?

Je serais tenté de dire la fantasy mais pas dans le sens étroit où on l’entend habituellement. Dans « 1515-1519 », il y a des éléments de romans historiques, policiers, d’espionnage, de guerre, de la romance…. Il se trouve juste qu’il y a en plus des fantômes, une armée de morts-vivants, une salamandre qui crache des flammes et un aigle à deux têtes (et d’autres surprises que je ne spolierai pas…). Si un roman doit refléter la vie, on ne peut pas se cantonner à un genre particulier. Dans une journée, vous pouvez très bien passer du drame à la comédie. Les livres que j’écris reflètent cela, avec un dragon de ci, de là pour pimenter l’affaire !

 

4-Quelles ont été vos sources d’inspirations ?

La saga « Le Trône de Fer » de George RR Martin est une source d’inspiration évidentede par la richessede l’univers, le mélanged’éléments de fantasy et de faits historiques (la Guerre des Deux Roses, les feux grégeois des Byzantins…). La différence est que je laisse les faits historiques dans leur contexte réel, avec des personnages réels et je ne les transpose pas dans un autre monde. Chez moi, c’est le fantastique qui vient s’inviter dans le monde réel et non pas l’Histoire qui vient s’inviter dans un monde fantastique. Pour l’inspiration, il y a aussi « Les Rois Maudits » de Maurice Druon et je me mets explicitement dans le même univers puisqu’il est fait allusion à la malédiction due à l’éradication des Templiers. Je me mets aussi dans le même univers que « Da Vinci Code » de Dan Brown, mais je ne vais pas divulguer pourquoi. Aux lecteurs de le trouver ! Et puis il y a bien sûr Tolkien. Il y a dans mon univers des elfes aux grandes prouesses guerrières et des nains qui aiment l’or. Je n’ai pas pu résister !

 

5-Combien de temps passez-vous à écrire un livre ?

Pour « 1515-1519 », j’ai passé 6 mois à écrire le premier jet qui correspond à 80% du bouquin. Ensuite, sur une période de 2 ans, je l’ai constamment enrichi et réarrangé.

 

6-Qu'avez-vous écrit et publié jusqu'à maintenant ?

« 1515-1519 » est mon premier livre publié. Le projet est de raconter les évènements les plus importants de cette période passionnante dans un monde parallèle, proche du nôtre. Dans ce monde, les frontières entre le réel et la matière d’un côté et les mythes et les symboles de l’autre côté sont abolies. Il s’agit de ré-enchanter l’Histoire en y mêlant de la Fantasy.

 

7-Comment avez-vous procédé pour publier votre livre ?

Je me suis rendu compte assez vite que les maisons d’édition qui publiaient de la fantasy étaient saturées de manuscrits. J’ai donc opté pour l’auto-édition.Je suis content de la plateforme Librinova qui m’a aidé essentiellement pour la mise en forme et les démarches administratives.

 

8-Etes-vous sensible à la critique littéraire ? Comment le prenez-vous ?

Pour l’instant, je n’ai eu que des très bonnes critiques pour « 1515-1519 ». Peut-être que les gens qui ont détesté le livre ne se sont même pas donnés la peine d’écrire quelque chose ! D’une manière générale, je reçois bien les critiques constructives. Et on ne peut pas plaire à tout le monde ! Ce livre n’est pas pour les fans de Christine Angot et de Marc Lévy.

 

9-Quels sont vos auteurs préférés ?

Outre Martin, Druon, Tolkien que j’ai déjà cités, j’aime beaucoup Steven Erickson dont les éditions Leha reprennent la traduction en français de la saga Lelivre des MartyrsMalazéens (que j’ai lu en anglais). Parmi les auteurs français j’aime beaucoup Olivier Peru et Jean-Philippe Jaworski. Dans les classiques, je suis un grand fan d’Alexandre Dumas et d’Emile Zola.

 

10-Quels conseils donneriez-vous à une personne souhaitant écrire un livre ?

N’hésitez pas à faire quelque chose d’original. On n’a pas envie de lire la 257ème sous-version de « Twilight », d’ »Harry Potter »ou de « 50 nuances de gris ». Ecrivez le bouquin que vous aviez toujours envie de lire et que vous n’avez jamais trouvé en librairie.

 

11-Je vous laisse terminer...A vous le dernier mot !

Le dernier mot, c’est curiosité. Les lecteurs doivent oser découvrir de nouveaux auteurs (même auto-édités) et des nouveaux univers. Il y a toujours de nouvelles Terra Incognita à découvrir !