Vos adresses:

-Site internet : https://aunomdesdieux.wixsite.com/aunomdesdieux
-Page Facebook : https://www.facebook.com/AunomdesDieux/?modal=admin_todo_tour

 

1-Parlez-nous un peu de vous?
All Hail tout le monde. Gautier Durrieu de Madron, c’est ainsi que l’on me nomme. Etudiant en Master d’archéologie,
auto-entrepreneur de 23 ans, c’est dans l’écriture que je retrouve vraiment ma passion. Fan de musiques dites extrêmes, amateur d’Histoire et de mythologies, passionné de jeux de rôles, je cherche à faire vivre au plus grand nombre la multitude d’histoires qui se bouscule dans ma tête.

 

2-Qu'est-ce qui vous a donné l'envie d'écrire?
2 choses m’ont données l’envie d’écrire. La première, ce sont mes jeux de rôles. Je maîtrisais des campagnes,
faisaient vivre des histoires à d’autres joueurs et je me disais, très souvent « J’aurais plutôt fait comme ça. Il y avait
cette possibilité ». Aussi l’écriture m’a parue comme la meilleure option. D’autant que j’avais déjà fait du jeu de rôle
sur forum où c’est majoritairement de l’écriture, mais j’avais arrêté car je n’y trouvais plus autant de plaisir. La deuxième, c’est un foutu coup de tête. En allant à une soirée étudiante en Suède, je me suis dit, et si j’écrivais ? Ca me plaisait bien du temps où je jouais sur forum. Alors pourquoi ne pas essayer. Et presque 3 ans après, ça me passionne toujours autant.

 

3-Avez-vous un genre particulier?et pourquoi?
Le Fantastique. Comme je l’ai dit, je suis un grand fan de mythologie, de surnaturel… Et mélanger les anciens récits et la modernité me fascine. On peut tisser énormément de liens entre les mythes antiques et les histoires modernes. Et mettre des dieux à la sauce 2019 c’est aussi assez amusant.


4--Quelles ont été vos sources d'inspirations?
Comme je le disais, mes campagnes de jeux de rôles. Si j’ai écrit mes propres campagnes (avec parfois de l’aide extérieure), les mondes dans lesquels j’évoluais m’étaient donnés par d’autres. Il y en a trop pour tous les citer malheureusement.


5-Combien de temps passez-vous à écrire un livre?
Pour le 1er, en comptant les relectures mais sans compter le temps de préparation à la publication, j’ai mis 18 mois.
318 pages pour le 1er tome, 348 pour le 2e. Faut dire que j’étais inspiré, et sacrément passionné. Pour le deuxième, je ne sais pas encore. J’ai écrit 170 pages en quelques mois, mais je ne les ai pas encore faites relire pour l’instant.


6-Qu'avez-vous écrit et publié jusqu'à maintenant?
Pour l’instant, je n’ai rien publié, mais c’est pour bientôt. J’ai écrit mon 1er roman, intitulé Au nom des Dieux – de
l’Eau et du Sang, en 2 tomes. Pour faire un très très bref résumé, imaginez la 3e guerre mondiale avec les dieux impliqués dedans.


7-Comment avez-vous procédé pour publier votre livre?
Pour la publication, j’ai commencé par contacter de nombreux éditeurs. J’ai failli me faire avoir avec un éditeur à compte auteur mais me suis ravisé à temps. Après un an passé à chercher, j’ai envisagé l’option de l’autoédition. Un récent contact avec une toute jeune maison d’édition me fait encore un peu patienter mais je pense emprunter le chemin aventureux en cas de refus.


8-Etes-vous sensible à la critique littéraire?comment le prenez-vous?
Je mentirai si je disais que je n’étais pas sensible à la critique. En fait, j’y suis même très sensible. Ce genre de message,d’email ou de conversation a moyen de me faire sauter au plafond de bonheur, ou bien de me faire me remettre en question et surtout au travail. Mais tout critique, tant qu’elle est constructive, est bonne à prendre. Il faut savoir se remettre en question pour mieux avancer.


9-Quels sont vos auteurs préférés?
Si je ne devais en citer qu’un (ce que je ne ferais pas) je dirais Pierre Bordage. C’est mon auteur phare. Ses textes sont simples à lire, sans être simplistes, beaux, profonds et captivants. J’adore plonger dans ses univers et n’en ressortir que 3 semaines après avoir dévoré le livre. Je citerais également David Gemmell, David Eddings, Pierre Grimbert et plus récemment Lovecraft, un grand classique.


10-Quels conseils donneriez-vous à une personne souhaitant écrire un livre?
Ne pas se décourager. C’est une aventure fascinante, fastidieuse et difficile, mais qui m’a apporté tellement, fait ressentir t

unnamed

ellement de joie et de bonheur que je dirais simplement qu’il ne faut jamais baisser les bras.


11- Je vous laisse terminer....A vous le dernier mot!!!
Le dernier mot ? Mmh… Lisez, lisez encore et encore, et n’abandonnez jamais les mondes de l’imaginaire ! Merci à tous !